Liquidation de ma société et passage en micro-entreprise (2/2)

Liquidation de ma société et passage en micro-entreprise (2/2)

Voici la suite du premier billet que j’ai écris sur la liquidation de ma SAS et sur l’ouverture d’une micro-entreprise !

J’ai terminé de lire le guide du micro-entrepreneur et je n’ai vu aucune entourloupe quant à la déclaration de mon activité en tant qu’activité commerciale. Pour rappel, dans le premier billet (que je vous invite vivement à lire) j’indiquais qu’il fallait faire attention à ce qu’on sélectionne comme activité car ça déterminait le type d’activité (commerciale ou autre) et donc les charges associées. Lorsqu’on est en activité commerciale on ne paie que 14% de charges environ contre 25% en prestation de service !

Je vais donc dans ce billet décrire toutes les étapes pour ouvrir sa micro-entreprise lorsqu’on souhaite vendre des applications mobiles et n’avoir que 14% de charges au lieu de 25%. Notez que je suis moderne et que je ferai toutes les démarches en ligne quand c’est possible.

Petite aparté sur la dissolution de ma SAS

Juste un petit mot pour dire combien ça coûte de liquider une SAS, j’avais en gros 4200 € sur mon compte bancaire pro suite aux ventes d’Hercule. Dont 1500 € de capital social. Pour le capital, vous le récupérez dans son intégralité. Ensuite vous devez payer ceci :

  • Frais comptable de rédaction et transmission du dossier de dissolution : 360 € (variable selon votre comptable)
  • Frais de radiation au greffe du tribunal de commerce : 14,79 €
  • Frais de modification au greffe du tribunal de commerce : 198,64 € (retrouvez tous les frais sur cette page)
  • Enregistrement de la radiation de la société auprès des impôts : 375 €
  • TOTAL : 948,43 €

Et voilà comment se soulager facilement de 1000 boules ! Sympa non ? Donc en théorie, je dois récupérer mon capital social de 1500 € et tout le reste moins ces 950 € soit environ 3250 € que je peux directement transférer sur mon compte courant personnel.

J’ai reçu mes KBis de liquidation de ma société en 5 jours que j’ai pu transmettre à mon assurance pro pour demander la résiliation, mais la dame est partie en vacances… oh yeah. Allez trêve de blabla, créons notre micro-entreprise !

C’est parti !

Première étape, on se rend sur le site officiel des micro-entrepreneurs : www.lautoentrepreneur.fr. Avant ça s’appelait auto-entrepreneur mais maintenant c’est micro-entrepreneur depuis le 1er Janvier 2016, ils ont conservé l’ancienne appellation et le site internet. Direction la rubrique CFE (Centre de Formalité des Entreprises).

Et là et bien… on lit tout ! Si vous êtes doté d’un scanner comme moi, vous apprécierez pouvoir faire toutes vos démarches en ligne. Ne vous laissez pas rebuter par l’aspect du site qui a l’air de sortir tout droit des années 1950, c’est bien un site officiel !

ATTENTION. Je n’ai pas trouvé le site très clair concernant l’inscription, je me suis fais avoir… J’avais compris qu’il fallait s’inscrire ET sur lautoentrepreneur.fr ET à la CCI (pour le RCS). J’ai failli m’inscrire 2 fois en tant que micro-entreprise sur le site lautoentrepreneur.fr et au RCS… Heureusement un problème dans mon dossier qui est parti à la CCI a fait qu’il a été rejeté et j’ai pu discuter avec une dame du CFE de ma CCI qui m’a tout expliqué.

Le CFE que ce soit sur lautoentrepreneur.fr ou bien le CFE de votre CCI (pour vous inscrire au RCS) gère les créations / radiations de boîtes et fait le nécessaire ensuite auprès de l’URSSAF et de l’INSEE. Vous ne devez vous inscrire qu’une seule fois à un CFE (peu importe lequel) pour votre activité de micro-entreprise. Donc vous avez le choix pour votre inscription en micro-entreprise, vous pouvez le faire soit via le CFE de lautoentrepreneur.fr ou bien par le CFE de votre CCI.

Personnellement je vous conseille de passer par le site lautoentrepreneur.fr comme ça vous êtes sûr d’être qualifié en tant qu’activité commerciale et de bénéficier de 14% de charges au lieu de 25%… C’est ce que j’ai fais, je vous explique tout dans la suite de ce billet. Il est possible que vous soyez qualifié en activité commerciale en vous inscrivant au CFE de votre CCI, mais comme je n’ai pas testé, je ne sais pas, si vous le faites merci de me tenir au courant pour que je mette à jour ce billet :).

Bref, de retour sur le CFE de lautoentrepreneur.fr, on clique sur le bouton déclarer votre début d’activité, là on est propulsé sur la superbe interface qui ressemble à du flash et qui se recharge à chaque fois qu’on clique avec un bel écran noir dégueulasse mais ce n’est pas grave, il nous en faut plus pour nous décourager ! On sélectionne notre domaine d’activité : Informatique, multimédia, dessin, photographie. On coche la case Afficher toutes les activités du domaine et là, on sélectionne dans le magnifique menu déroulant (ou tout est en double, allez savoir pourquoi !), l’activité vente d’applications pour téléphones portables.

Le formulaire

Là on arrive sur un splendide formulaire avec un fond jaune pipi rare de nos jours, mais ça ne va pas nous arrêter !

formulaire_micro_entreprise

 

C’est beau non ? Dans le cadre en haut en rouge est pré-coché « Activité commerciale », ne vous évertuez pas à essayer de cocher autre chose, ce n’est pas possible. Ça se remplit assez facilement, juste quelques points à noter. Dans la section 4 Activité : la date de début d’activité doit être une date dans le futur, 30 jours max. Dans Sa nature et son lieu d’exercice, j’ai mis « non précisé ». A tout moment mettez le curseur sur les petites icônes « ? » pour avoir de l’aide. Vous pouvez aussi cliquez les icônes « i ».

Dans la section 7 Déclaration sociale là c’est un peu la roulette russe, il faut sélectionner votre organisme conventionné par le RSI pour votre assurance maladie. WTF ? Bon en fait c’est l’organisme qui vous verse vos indemnités maladie-maternité, les taux sont les mêmes dans tous les organismes, donc faut choisir en fonction de votre préférence… moi j’ai pris le premier.

Section 8 Options fiscales, là il faut choisir si on veut opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu ou pas. C’est quoi ? C’est une option qui permet de payer votre impôt sur le revenu chaque mois ou chaque trimestre (en fonction de ce que vous avez coché dans l’option de versement section 7). Attention si vous cochez cette option vous risquez de payer un impôt sur le revenu alors que vous n’êtes pas imposable. En effet, si vous faites moins de 9700 € / an de revenu imposable (cf barème d’imposition) vous n’êtes pas censé payer d’impôt sur le revenu. Le problème c’est qu’avec cette option vous paierez tous les mois un pourcentage de votre CA en impôt sur le revenu.

Donc d’un côté on a l’avantage de payer son impôt sur le revenu tous les mois et donc de ne pas avoir à payer une blinde en fin d’année, on n’a pas de « surprise ». Mais d’un autre côté on risque de payer un impôt auquel on aurait dû échapper. Plus d’informations sur le guide micro entrepreneur, page 11 & 12 !

Je vous invite à regarder cette vidéo aussi qui explique comment remplir le formulaire et notamment à 20min 23secs où il parle du versement libératoire de l’impôt sur le revenu.

Dernier point pour valider votre dossier, il vous faudra scanner une photocopie de votre carte d’identité pour produire une pièce justificative comme ça :

Voilà il suffit de valider le formulaire et c’est tout bon.

L’inscription au Registre du Commerce et des Sociétés

Une fois l’inscription faite depuis le site lautoentrepreneur.fr, vous recevrez après quelques jours par courrier postal votre certificat d’inscription au répertoire des entreprises et des établissements (SIREN) avec votre numéro de SIREN/SIRET. Une fois ce numéro récupéré vous allez pouvoir remplir un autre formulaire à renvoyer au RCS pour leur dire que vous faites une activité commerciale et être en règle de leur côté.

La lettre que vous recevrez de l’INSEE ressemble à ça :

insee

Comme vous pouvez le voir on a un joli code APE 4791B Vente à distance sur catalogue spécialisé. Ça sent bon l’activité commerciale et les 14% de charges sociales :). On dirait que j’ai une activité de vendeur de tapis mais on s’en fout !

Le formulaire que vous devez remplir pour être en règle côté RCS est le formulaire cerfa 15260 (aussi appelé R CMB micro-entrepreneur), c’est la gentille dame du CFE de la CCI qui m’a donné les infos. Dans le cadre 1 il faudra indiquer votre numéro de SIREN que l’INSEE vient de vous donner pour votre activité de micro-entreprise. Le reste, vous remplissez, il suffit de lire ! Vous renvoyer le dossier avec toutes les pièces justificatives indiquées dans ce document au CFE de la CCI dont vous dépendez et ça roule !

L’inscription sur net-entreprises.fr

Dernière étape. Lorsque vous avez votre numéro de SIREN/SIRET, vous devez vous enregistrer sur le site net-entreprises.fr, vous pouvez le faire depuis lautoentrepreneur.fr dans la rubrique s’inscrire pour déclarer et payer. C’est par ce site que vous déclarerez chaque mois ou trimestre votre chiffre d’affaire et que seront calculées vos charges. L’URSSAF viendra prélever directement sur votre compte bancaire les charges, il faudra donc remplir un mandat de prélèvement SEPA pour autoriser l’URSSAF à prélever sur votre compte bancaire de micro-entreprise. Petit détail lors de votre inscription sur net-entreprises.fr, il ne faut pas mettre d’accents dans vos noms et prénoms sinon il va vous envoyer balader :). Encore un formulaire à la pointe de la technologie…

Conclusion

OUF. C’est finit ! C’est toujours la galère ces démarches administratives. Notez qu’à chaque fois que j’ai téléphoné à la CCI, ils ont toujours été ultra compétents, réactifs (même par mail) et vraiment sympa, donc si vous avez un doute, demandez à votre CCI. Si vous voulez, faites vos démarches à la CCI, ça ira vite et ça traînera pas des mois, après pour la qualification à l’activité commerciale et les 14% de charges… je suis pas sûr que ça passe côté CCI, dites-moi si y’en a qui l’ont fait ! Moi je suis passé par lautoentrepreneur.fr pour être « sûr », en tout cas la case est cochée dans mon dossier.

Bon j’espère que toutes ces galères seront utiles et que j’aurai bien mes charges à 14%… je vous tiendrais au courant bien sûr. Il faut que j’attende la fin du mois d’août pour avoir confirmation quand je vais déclarer mes revenus et voir combien ils me prennent. J’espère que ce billet sera utile pour quelques aventuriers comme moi ;-).

Soyez prévenu de la publication des derniers articles et accédez à du contenu exclusif en vous abonnant à la newsletter :

  • LegZ

    Salut Jérémy,
    Merci pour le partage de ton expérience. Les retours, bons comme « mauvais », sont toujours instructifs et très probablement utiles à d’autres.

    Petite question de structure pour un cas un peu particulier : Aurais-tu une idée de quelle structure choisir dans le cas d’applications créées par 2 personnes ?
    En effet, il me semble que la micro-entreprise est réservé aux entrepreneurs individuels (conjoints mis à part). Il n’existe donc pas de régime simplifié pour les entrepreneurs souhaitant travailler ensemble ?

    • Salut LegZ,

      En effet la micro-entreprise est un statut d’indépendant « seul », dans le sens entreprise individuelle. Donc si vous êtes 2 vous ne pouvez pas utiliser ce statut. Un micro-entrepreneur peut embaucher un salarié, mais ça implique des coûts de charges sociales et patronales importants que vous ne voulez pas avoir quand vous débutez et que vous faites 0 € de CA.

      Très honnêtement, je vous conseille d’ouvrir une micro-entreprise au nom d’un de vous 2 et de l’utiliser pour faire vos essais. Avant de gagner de l’argent pour vous permettre de vous verser un salaire il va se passer des mois et des mois voire des années… Donc le statut n’est pas très important si vous faites peu d’argent.

      Vous en êtes où dans votre projet ? Vous gagnez déjà de l’argent ou pas ? Vous allez vous lancer dans l’aventure bientôt ? Est-ce que vous comptez lever de l’argent ? Quel est votre projet au final ? Il faut m’en dire un peu plus pour que je comprenne de quoi il retourne.

      • LegZ

        Merci Jérémy pour ta réponse rapide.

        En effet, je n’avais pas donné beaucoup d’information, et tu mets le doigt sur ce qui me pose problème : Actuellement nous sommes sur une solution simple, un peu comme ce que tu décris, car nous voulions tester la viabilité du projet sans s’embêter outre mesure. Mais nous gagnons maintenant un peu d’argent (un poil plus que toi).

        Tout le problème réside dans le fait que ce n’est pas notre activité principale (en effet, nous avons tous les deux un job à plein temps à côté), et mettre en place une structure complexe -tant dans sa forme que dans sa gestion- ne nous parait vraiment pas idéal.
        Si tu as des pistes, je suis preneur :)

        • Super si vous gagnez des sous félicitations !!! Je suis curieux de voir l’app dont tu parles et de connaître votre business model ? Si tu ne veux pas le dévoiler en public ici dans les commentaires, envoie moi un petit mail sur contact (at) ingeniooz.com ça m’intéresse !

          Je pense que vous devriez conserver votre emploi tous les 2 tant que ça ne décolle pas plus niveau revenu. Et ouvrir chacun une micro-entreprise !

          Par exemple, toi tu peux récupérer l’intégralité des bénéfices de l’application pour ta micro-entreprise sur le compte bancaire dédié, tu seras chargé à 14%. Ensuite ton ami crée aussi sa micro-entreprise et te facture de la prestation de service, il sera chargé à 23 %. Vous calculez tout pour vous payer chacun 50 % des bénéfices.

          Vous « perdrez » vos charges sociales, mais au moins vous aurez un statut correct et ce sera légal et « propre ». Bien sûr ton ami devra être plus payé que toi en brut pour toucher en net la même somme puisqu’il sera taxé un peu plus : 23 % au lieu de 14 %. Voilà voilà :).

          • LegZ

            Aucun problème pour t’en dire plus, je te fais un mail plus détaillé dans la semaine :)

            Concernant ta proposition, c’est en effet une solution simple à mettre en place. Une partie du CA est chargé à 23% au lieu de 14% (et les calculs risquent d’être complexes), mais ce n’est pas si grave.
            Par contre il y a une chose qui me dérange plus, surtout sur le principe, c’est d’être taxé 2 fois pour le même CA : une fois quand le 1er reçoit les revenus (14% de ce CA), et une 2e fois sur la part du 2e, soit une charge de 23% d’une partie du CA qui lui même est déjà taxé à 14%. Dur le cumul !

          • Oui c’est sûr, mais c’est pas grave comparé aux charges sociales et patronales que t’aurais à payer si tu « employais » ton ami et/ou si tu te payais toi-même un salaire via une société !

  • CodeVallée CodeVallée

    Bonjour Jérémy,

    Je note que tu as un nom de société (Ingeniooz) mais je m’étonnais de ne pas trouver cette information demandée dans le formulaire.
    En fait, c’est une autre procédure ( http://www.federation-auto-entrepreneur.fr/node/1538 ).

    As-tu déposé le nom de ton entreprise ? (a priori, 200€ !) et est-ce utile ?

    • Bonjour,

      J’avais un nom de société oui. Mais là je suis en micro-entreprise, donc le nom de ma société c’est tout simplement le mien. Et je ne veux pas donner de nom « commercial ». Même si j’en donnais un, je ne le déposerai pas à l’INPI, c’est parfaitement inutile.

      L’intérêt de déposer un nom de société à l’INPI vient seulement si des gens veulent te le piquer pour utiliser ta notoriété. Mais vu que j’ai pas de notoriété, ça ne sert absolument à rien à part perdre du temps et de l’argent.

      Pareil pour le nom de mon appli, je n’ai rien déposé, ça ne sert à rien.

      • CodeVallée CodeVallée

        Mmm, tu commences à avoir une belle petite notoriété quand même :)

        Le truc, c’est que si une personne réserve le nom de ta boite, il peut par la suite demander à récupérer ton nom de domaine et ton nom dans le playstore ? Et il récupère tout le fruit de ton travail… Je ne dis pas ça pour te faire peur mais je pense qu’il faut penser au pire…

        Etant donné que je viens juste de commencer, je me laisse encore le temps d’y réfléchir.

        • LOL. Certainement pas ! Il peut toujours déposer le nom de ma boîte mais le nom de domaine, il m’appartient, je l’ai payé, peu importe le nom qu’il a déposé, j’ai l’antériorité d’utilisation, même si le nom de mon nom de domaine n’est pas déposé. Manquerait plus que ça tiens. Pareil pour mon app, si quelqu’un venait à m’embêter avec le nom, je le changerai et il ne pourrait plus rien dire. Point barre. Le nom ingeniooz n’a aucune valeur, et Hercule non plus.

          D’ailleurs il y a un business pour ça ou des gens achètent des noms de domaines et les revendent à ceux qui en ont besoin plus cher. Mais l’INPI sert à rien sérieusement. Qui va se prendre le chou pour un nom ? A part pour des questions de gros sous et de succès incroyable, tout le monde se fout de mon app. Tant que je fais pas beaucoup d’argent. Et même si je faisais de l’argent, dépenser de l’argent pour m’attaquer pour un nom pas déposé, que je changerai en 2 sec et hop ton attaque au tribunal elle fait plouf.

          Penser au pire c’est très franco-français :-). Franchement dépose pas ton nom, personne viendra t’embêter pour des questions de nom sérieusement qui fait ça ? A moins que ton entreprise deviennent une grosse boîte de fou qui fait des millions, tout le monde se moque de ton projet. En plus tu vas déposer un nom si ça se trouve tu verras qu’un autre nom convertit mieux et t’auras déposer un nom de domaine pour rien.

          INPI = perte de temps et d’argent. Tiens lis ça : http://www.guilhembertholet.com/blog/2010/02/19/est-ce-que-linpi-sert-a-quelque-chose/

  • Tim Autin

    Petite note sur le versement libératoire : je te conseille vivement d’opter pour. En effet, oui tu payeras toujours vu que c’est un % de ton CA, alors que si tu n’optes pas et que tu es en dessous du seuil tu payes 0€. Mais si tu dépasses le seuil, ça pique, alors que si tu restes en dessous, tu payes un % de pas grand chose. Mon expérience perso : l’an dernier j’ai payé 4 000€ d’IR, alors que si j’avais opté j’aurais payé 2 000€… Depuis, j’ai opté ^^

    • Salut Tim,

      Merci pour ton message. Oui j’ai déjà opté pour le versement libératoire.

      T’as payé 4000 € d’IR ? Tu fais quoi comme activité ?

      Pour le compte bancaire je l’ai ouvert chez Boursorama oui et je viens de faire la demande de prélèvement par mandat SEPA pour autoriser le RSI / l’URSSAF à prélever les charges sociales sur mon compte. J’ai téléphone on m’a envoyé un PDF a parapher et signer et j’ai renvoyé le tout scanné avec le mandat, ma demande est en cours de traitement. Un ami est chez eux en AE et il fait ça depuis toujours, ça ne pose pas de problèmes.

      Je pense que la conseillère que t’as eu a pensé qu’il fallait un compte pro pour être AE et donc là effectivement Boursorama ne fait pas de comptes pro mais comme il s’agit d’un compte perso pas de soucis.

      • Tim Autin

        OK, tu as bien fait je pense !

        Oui 4000€ d’IR l’an dernier, ça a été une bonne année ^^. Je l’ai démarrée par la fin d’un CDD de 18 mois au cours duquel j’avais pris peu de vacances (donc paiement de la prime de précarité sur 18 mois + mes congés non pris + plus le salaire normal), une petite période de chômage et une période de prestation de service au cours de laquelle j’ai atteint le plafond. Je ne me plains pas, si j’ai payé tant d’impôt c’est que j’ai gagné beaucoup d’argent, mais j’ai perdu 2000€ sur cette option, c’est un peu con.

        OK pour Boursorama, merci !

        • Merci d’avoir partagé ton expérience, j’espère que ça profitera aux lecteurs pour pas se faire avoir avec l’option !

          Oui pour la prestation de service, je sais que ça rapporte bien plus, mais c’est pas ce que je recherche, j’ai fais 5 ans de SSII, j’étais facturé 500 € / jour au client, je connais bien les pratiques & tarifs. En freelance je peux facturer comme toi 30/40 € / h ou plus mais ce n’est pas ce que je veux.

          Moi je cherche à avoir un revenu décent avec le minimum de travail possible, des revenus (quasi) passifs ! Je sais que je pourrai bosser 6 mois dans l’année et me « reposer » les 6 autres mois d’après, mais il faudrait que je fasse ça chaque année et je veux pas.

          J’ai pour ambition de me libérer petit à petit du travail (gros challenge), bosser le moins possible pour gagner ~2000 € / mois ça me conviendrait. La prestation de service je le ferai que si besoin. Là j’ai fais un bon mois en août, j’ai gagné 1450 € avec Hercule, je vais pouvoir me payer 1250 € environ (14% de charges sociales) pour la première fois depuis le temps que je bosse dessus. J’espère que ça va continuer.

          Avec la mise en avant par Google qui arrive bientôt + la traduction de l’app dans 5 nouveaux langages je pense que mes revenus devraient décoller fin 2016, en tout cas je croise les doigts :). Et j’ai d’autres projets dans les cartons pour développer des revenus quasi passifs !

          • Tim Autin

            De rien !

            En effet gros challenge, mais tu as l’air bien parti, 1 250€ c’est déjà super ! Ca fait combien de temps que l’appli est en ligne ? Qu’as tu fait pour être mis en avant par Google ? J’imagine que tu en es conscient (et je crois qu’on en a déjà parlé ^^), mais il y a aussi une version iOS qui pourrait doubler tes revenus. Mais c’est du boulot. Pour les traductions, tu es passé par un service en ligne ? J’hésite à le faire, je ne sais pas trop quel serait l’impact (une idée de billet sur ton blog pour dans qq mois :) ), et j’ai peur d’être ralenti quand je veux mettre l’app à jour par la suite (obligé de repasser par la traduction).

            De mon côté 400€ en août, pour le 1er anniversaire d’E-walk. C’est pas mal, mais ça va se calmer avec la fin des beaux jours (encore que, la météo fait de la résistance :) ). J’espère ne pas retomber sous les 100€ / mois même en hiver, on verra bien !

          • Ça fera 2 ans fin octobre qu’Hercule est en ligne. Ah pour le featuring, j’en parlerai dans un billet séparé, mais ça ne sera que des suppositions.

            La version iOS j’y réfléchis, mais j’ai encore beaucoup de taf sur la version Android. Et puis la concurrence est bien plus dure sur iOS aussi…

            Pour les traductions oui je suis passé par la console développeur directement. A priori ça peut avoir un gros impact +767%, à lire ici : http://makeappmag.com/iphone-app-localization-keywords/

            C’est pas mal pour ton app E-Walk :), moi j’étais à 761 € pour le 1er anniv d’Hercule sur le store. Faut gratter petit à petit ! Et tester plein de choses encore et encore pour voir ce qui marche ou pas. Bon courage !

            Je pars pour 10 jours de vacances demain pour revenir en forme pour l’intégration des traductions et le featuring !

          • Tim Autin

            Ah, j’étais aussi en vacances ^^.

            Noté pour les traductions, je vais y réfléchir un peu plus sérieusement ! L’article que tu as mis est super intéressant, merci !

            Est-ce que tu vas traduire uniquement la fiche du Play Store, comme indiqué dans l’article, ou bien l’appli également ? Je trouve assez incroyables les résultats indiqués dans l’article en ayant « juste » traduit la fiche (et cherché les bons mots clés).

            Oui c’est pas trop mal pour E-walk, reste à voir comment ça va évoluer en hiver. Je devrais retomber à 200€ ce mois-ci, je suis loin d’en vivre. Mais en y passant que 2 jours par semaine, c’est pas si mal. Si la version iOS double les revenus (d’après ce que j’ai lu, ça fait plus que doubler. Logique car le bouche à oreille ne se stoppe plus lorsque qqun en parle à un utilisateur de l’autre plateforme), que la traduction dans 4-5 langages fait de même, et que j’attends 1-2 ans, ça pourrait commencer à devenir intéressant ^^ !

          • Non je vais traduire l’intégralité de l’application. Ça me coûte un bras car il y a 12 000 mots à traduire (à cause des descriptions d’exercices) mais c’est un investissement, certains n’achètent pas l’appli *uniquement* parce que c’est pas dans leur langue maternelle…

            Oui pour E-Walk tu peux continuer de bosser dessus, si tu mets une version iOS effectivement tes revenus peuvent doubler. Les revenus publicitaires sont plus importants aussi sur iOS car les annonceurs paient plus cher sur cette plateforme (vu que les utilisateurs dépensent aussi plus). Pour les traductions il faut faire le taf de rechercher de bons mot clés, ce qui fait que ça te rapporte + de traffic d’où les +767% de l’article ;-).

Les commentaires sont clos.