La qualité, ça se paye : traductions, design, développement logiciel

La qualité, ça se paye : traductions, design, développement logiciel

L’année 2016 est bientôt finie et j’ai déjà tellement de choses de prévues pour 2017 ! Un nouveau featuring, une boutique au sein d’Hercule, j’ai aussi prévu de rédiger des ebooks, certains gratuits, d’autres payants, bref 2017 va être riche et j’espère qu’elle le sera dans tous les sens du terme !

Je tenais à écrire ce billet pour 2 raisons principales : tuer un mythe et vous permettre d’avoir le bon mindset quand il s’agit de mettre la main au portefeuille. Car il y a bien un trait de caractère Franco-Français dont j’ai eu du mal à me défaire et dont on est tous victime ici : c’est qu’on ne veut payer pour rien. On veut tout gratuit.

Mais je vous le dis direct : la qualité, ça se paye. Point.

Aujourd’hui je vais parler de la traduction de mon app, de son coût et de ses retombées économiques. De comment j’ai utilisé 99designs pour faire concevoir des images pour Hercule et enfin je tuerai le mythe du développeur à bas coût de plus en plus à la mode à cause des places de marché qui mettent en relation des développeurs freelances et des clients (et qui tirent les coûts vers le bas comme c’est pas permis). Let’s go.

La traduction d’applications mobiles : le coût

Fin septembre et en grande partie à cause de mon featuring dans le monde entier, j’ai décidé de faire traduire Hercule en Allemand, Italien, Espagnol et Russe. J’ai été pas mal sollicité par des utilisateurs étrangers qui m’ont naturellement proposés de traduire l’application dans leur langue natale.

J’ai accepté pour l’Italien, ce fut extrêmement pénible, laborieux, et très très long. Faire traduire une app mobile par un néophyte, il n’y a rien de pire. J’ai retenu la leçon.

Non seulement il va falloir lui expliquer quelques concepts du XML (le fichier strings.xml contient tous les mots utilisés par votre app Android qu’il faut traduire) mais en plus vous risquez d’avoir des problèmes avec l’encodage des caractères du fichier. Bah oui, la personne qui a traduis ce fichier l’a ouvert dans un éditeur style Word / OpenOffice qui a utilisé un autre encodage que celui de base, ce qui fait que tous les accents et caractères spéciaux s’affichaient mal. #fail.

Sans compter le fait que la personne fait ça sur son temps libre, et Hercule est très lourd à traduire du fait des nombreuses descriptions des exercices de musculation qu’elle contient. La traduction en Italien a pris plusieurs mois…

Bref. Pour faire court, je vous le dis tout de suite : utilisez les outils / prestataires de service fournis par Google depuis la console développeur. Ça vous fera gagner un temps fou et tout est dispo pour pouvoir discuter avec le traducteur s’il ne comprend pas le sens de certaines phrases ou a besoin de plus d’infos et de contexte pour traduire au mieux une partie de votre app.

En plus de ça les outils de Google permettent de « retenir » ce que vous avez déjà traduit, ce qui fait que vous ne payez jamais 2 fois pour la traduction d’un même mot ou d’une phrase. Bref c’est bien foutu et surtout c’est rapide. Pour traduire l’intégralité de mon app dans ces 4 langues il a fallu environ 2 semaines. Et croyez-moi tout traduire n’est pas une mince affaire !

Alors combien ça coûte ? Une traduction se paye en comptant le nombre de mots, on paye X € / mot. Hercule contient environ 12 000 mots, dont 5 500 pour l’interface graphique, et 6 700 juste pour les exercices et leur description. Pour traduire l’interface graphique, je suis passé par les outils de Google, pour les exercices, je suis passé par mail toujours avec la même société car j’ai un format XML personnalisé non pris en charge par les outils de Google. J’ai aussi traduis les screenshots et la fiche du play store dans ces différentes langues pour optimiser mon ranking dans ces différents pays.

Note importante : si vous passez par les outils Google, vous aurez des réductions car ces outils permettent aux sociétés de traduction d’aller plus vite, et donc de diminuer les coûts.

Voici les tarifs que j’ai eu pour mes besoins :

Interface graphique (avec les outils Google) – 5483 mots

  • Allemand : $454,50 ($0,08 / mot)
  • Espagnol : $315,48 ($0,06 / mot)
  • Italien : $427,76 ($0,08 / mot)
  • Russe : $383,81 ($0,07 / mot)
  • TOTAL HT : $1581,55
  • Taxes (TVA à 20%) : $316,31
  • TOTAL TTC : $1897,86

Données des exercices (sans les outils Google) – 6728 mots

  • Allemand : $807,36 ($0,12 / mot)
  • Espagnol : $605,52 ($0,09 / mot)
  • Italien : gratuit (fait par un utilisateur)
  • Russe : $403,68 ($0,06 / mot, tarif négocié)
  • TOTAL HT : $1816,56
  • Taxes (TVA à 20%) : $363,31
  • TOTAL TTC : $2179,87

TOTAL TTC FINAL : $4077,73 soit 3900,45 €.

Ça fait mal ! Surtout quand on gagne à peine de quoi être rentable… Mais je tiens à souligner que j’ai apprécié la réactivité de la société avec laquelle j’ai travaillé, leur souplesse aussi concernant mon format de fichier personnalisé et la qualité de leur traduction. Je ne regrette pas d’avoir fait appel à eux. Et aujourd’hui encore je continue de faire appel à eux pour traduire les nouveautés que je sors dans mon application.

Notez qu’ils appliquent un forfait minimal peu importe le nombre de mots que vous leur donnez à traduire, donc il vaut mieux les contacter quand vous avez suffisamment de mots pour ne pas perdre d’argent bêtement ;-) !

La traduction d’applications mobiles : les revenus

Quel impact ont eu ces traductions sur mes revenus ?

J’ai extrait tous mes chiffres des rapports de ventes fournis par Google depuis le 1er Juillet 2016 jusqu’à maintenant. On va pouvoir voir l’évolution des ventes en fonction de la langue avant et après la traduction. La traduction a eu lieu fin septembre et est symbolisée par la ligne verticale verte sur le tableau. Voici le nombre de ventes mensuelles en fonction de chaque pays.

Note importante : j’ai été featuré de mi-septembre à mi-novembre ce qui explique le gros pic de ventes sur les mois de septembre, octobre et novembre.

Qu’en dire ? Et bien le featuring dans le monde entier amène du traffic… du monde entier ! Peu importe son classement initial dans ces pays. Le plus intéressant est le mois de décembre qui est un mois « normal » sans featuring, et on note que pour chaque pays étranger j’ai fortement augmenté mon nombre de ventes, si on compare le mois d’août et de décembre :

  • Allemagne (DE) : 2 => 6 +300%
  • Russie (RU) : 0 => 14 (en supposant 1 avant, on peut dire +1400 %)
  • Italie (IT) : 2 => 6 +300%
  • Espagne : 0 => 2 (en supposant 1 avant, on peut dire +200%)

Bien sûr, ces augmentations sont faibles en valeur absolue, on passe de 2 à 6 ventes / mois, ce n’est pas énorme, mais sur le long terme c’est toujours ça de pris et surtout, mon ranking dans le play store pour ces différents pays n’a cessé d’augmenter depuis les traductions. Ce qui veut dire que je vais potentiellement toucher plus de gens et faire plus de ventes à l’avenir mais il est trop tôt pour pouvoir vous donner des chiffres.

En terme de revenus, je ne les ai pas noté ici, mais ça booste les revenus de quelques centaines d’euros / mois. Notez que j’ai ajusté les prix de vente en fonction des pays : par exemple vous ne pouvez pas demander à un Russe de payer 6,99 € (443 RUB) quand le salaire moyen en Russie est de $806 soit 48 922 RUB, ça fait 1% de son salaire mensuel… ça pique. Je l’ai ajusté à 99 RUB soit 1,56 € ce qui est plus raisonnable. Donc même si je vends beaucoup en Russie maintenant, les revenus générés ne sont pas directement proportionnel du fait du prix ajusté. Mais au moins je fais plus de revenus chaque mois !

Comparé à la somme que j’ai dû débourser pour traduire l’app, c’est-à-dire 3 900 €, les revenus générés sont très faibles malgré l’augmentation significative des ventes. J’espère que mon ranking va s’améliorer dans ces différents pays et me permettra de faire grimper mon nombre de ventes de façon organique. Wait & See en 2017.

Passons au sujet suivant, concernant le design des icônes des casques que j’ai mis en place avec mon système de niveaux (gamification) dans Hercule pour motiver les gens à progresser.

Trouvez un bon designer sur 99designs

99designs est une place de marché qui met en relation des designers et des clients. L’intérêt de ce site est qu’il fixe les prix en amont et c’est une excellente chose. En effet, il vous faudra débourser au minimum 279 € pour un pack Bronze pour accéder au service. Ce tarif minimum permet d’avoir des designers de qualité et le fait que ce ne soit pas les clients / designers qui fixent leur prix limite la course à celui qui fera payer le moins cher. J’y reviendrai.

J’ai fais appel à ce site pour designer 50 logos de casques pour mon système de niveaux. Je n’ai pas lésiné sur le prix, et je vous expliquerai pourquoi dans les prochains paragraphes, j’ai pris le pack Gold à 739 €. Et j’en ai eu pour mon argent, croyez-moi !

Le but était de dessiner 50 casques, 1 pour chaque niveau que j’ai intégré dans Hercule. J’ai mis en place un système de gamification où à chaque nouvelle séance de musculation effectuée l’utilisateur cumule des points d’XP et passe certains niveaux. Je voulais de beaux casques car mon application est payante, parce que je veux de la qualité et que je suis un professionnel. La qualité se paye. Je le répète.

Quand un utilisateur voit des images pourries dans une application, il se dit 2 choses : 1) c’est un amateur et 2) si le code est fait avec le même soin que les images, on est mal barré. Vous envoyez donc un signal négatif fort à vos utilisateurs. C’est ce qu’il y a de pire. On ne lésine pas avec le design et les images, ça doit être propre, ça doit être beau. Surtout que les casques pour chaque niveau sont considérés comme des trophées pour les utilisateurs. Personne n’a envie de débloquer un nouveau niveau avec un trophée tout moche !

J’ai pu trouver grâce à ce site un illustrateur professionnel, très sympathique, très calé, extrêmement productif et qui a su répondre parfaitement à mes attentes. Aujourd’hui je vois de nombreux utilisateurs partager sur les réseaux sociaux leur niveau dans l’application. Et ils sont fiers de montrer les beaux casques qu’ils viennent de débloquer ! Ça fait du bouche à oreille, c’est bon pour le business, c’est bon pour l’image d’Hercule, c’est bon pour tout le monde.

Un partage sur instagram

Tout ça a un prix, on peut se dire que payer 739 € pour 50 casques, c’est cher, mais ça ne l’est pas. C’est un investissement très bénéfique. J’aurai pu dessiner 50 casques, mais je n’aurai pas été rentable, et je vous explique pourquoi tout de suite.

Faisons quelques petits calculs. En supposant qu’on se paye 1500 € nets / mois, il y a 20 jours travaillés dans un mois, ça veut dire que pour pouvoir se payer, il faut réussir à gagner 1500 € / 20 = 75 € nets / jour. On considère les taxes sociales à 25%, en gros il nous faut 100 € bruts / jour. Autrement dit, chaque jour qu’on travaille nous coûte 100 €.

Supposons maintenant qu’on travaille 8h / jour. Pour gagner 100 € / jour, il faut donc facturer 100 € / 8h = 12,5 € / h. On peut donc considérer qu’un tarif horaire minimum de 12,5 € / h est la base pour quelqu’un de sérieux qui travaille en freelance.

Où je veux en venir et quel rapport avec mes casques ? Et bien c’est simple, j’aurais pu faire les 50 casques moi-même, mais combien de temps ça m’aurait pris ? Et pour quelle qualité ? J’aurai certainement mis infiniment plus de temps que le designer que j’ai embauché pour réaliser des casques de cette qualité, supposons 15 jours travaillés. Ça m’aurait donc coûté virtuellement 15 jours de travail, soit 100 € x 15 = 1500 €. Pour un résultat pas au top car je suis forcément moins compétent et rapide qu’un pro du design et de l’illustration. De plus, pendant ce temps, je ne fais pas autre chose de plus intéressant pour l’appli, faire appel à une tierce personne me permet aussi de gagner du temps.

Or là, pour 739 €, en 9 jours j’ai eu 50 casques d’une très grande qualité. En faisant appel à un designer pro et en le payant très correctement. Attention, le designer n’a pas travaillé pendant 9 jours uniquement sur mon projet, il y a eu des échanges de mails pendant lesquels il ne travaillait pas, donc en temps total cumulé il a peut être travaillé l’équivalent de 5 jours, ce qui fait qu’il a pu être payé 739 € (moins une petite commission de 99designs) pour 5 jours de travail, plutôt rentable pour lui ! Et pour moi !

En utilisant un pack Gold, je me suis assuré de faire appel à des designers sérieux et professionnels car quiconque accepte de travailler à perte n’est pas un professionnel. Et donc vous n’aurez pas un résultat de qualité (ce que je cherchais). Par conséquent, n’importe qui qui vous propose un tarif horaire inférieur à 12,5 € / h pour ce genre de travail n’est pas un pro. EXIT donc.

Ce qui m’amène à mon prochain sujet, les places de marché de freelances.

Le mythe du développeur qui coûte pas cher

Je vais aimer rédiger cette partie, car je vais défoncer un mythe qui pourrit ma profession et qui déçoit beaucoup de clients qui utilisent les places de marché pour trouver des freelances pour leurs projets.

Contrairement à 99designs, ce sont les clients / développeurs qui fixent les tarifs en discutant sur ces plateformes pour freelances. Les clients indiquent un projet qu’ils veulent réaliser et un budget (ou pas). Les développeurs peuvent postuler et faire une offre de budget ou accepter le budget qu’on leur propose.

Je vois des centaines d’offre avec des budgets de quelques centaines d’euros. Mais qu’est-ce que vous voulez faire avec ça ? Si on me propose de développer une nouvelle app pour 500 €, ça va à peine me payer 5 jours de travail. Et il faut souvent bien plus de temps que ça pour développer une app.

Le problème c’est que des développeurs acceptent des tarifs trop bas de la part de certains clients, et c’est là que les problèmes commencent pour tout le monde. Les clients se disent super j’ai trouvé un développeur qui coûte pas cher et qui va me faire mon app pour 500 € en 7 jours ! Et là moi, je me marre.

Car 7 jours plus tard, le mec a bossé mais évidemment, il n’a pas fini. Et hop une petite technique de manipulation « le pied dans la porte » et vous voilà parti pour rallonger d’une semaine votre projet et rajouter 500 € au bout pour qu’il puisse finir. Car après tout, c’est lui qui a commencé le projet, il est le plus à même de le terminer. Et ça peut durer des semaines et des semaines comme ça… Et à la fin vous pouvez vous retrouver avec une app en carton, pas du tout bien codée, bugguée et mal conçue.

Au final parce que vous n’aurez pas voulu payer le juste prix pour votre app, vous vous retrouvez avec un truc bancal mal foutu et un trou de 1500 € dans votre budget. Vous avez perdu du temps, de l’argent et n’êtes pas satisfait de ce qu’on vous fournit. Félicitations, vous vous êtes bien fait avoir.

Mon conseil est donc le suivant : si vous voulez développer une app mobile ou tout autre projet avec des freelances, ne regardez même pas ceux qui proposent des tarifs horaires inférieurs à 12,5 € / h. Essayez plutôt de taper dans les 20 € / h, ou un peu plus en fonction de votre budget pour commencer à avoir quelqu’un de sérieux.

En SSII, j’étais facturé 500 € / jour à mes clients, aujourd’hui si je devais faire du freelancing, je facturerai probablement dans les 350-400 € / jour vu mon expérience dans le domaine. Soit un tarif horaire de 45-50 € / h. C’est cher oui. Mais les apps mobiles ça ne pousse pas sur les arbres. C’est un métier complexe qui demande beaucoup d’expérience et donc de temps. Pour info, un freelance sérieux mais débutant tourne aux alentours de 250 € / jour.

Ça me rappelle une histoire que j’ai lue (je ne sais pas si c’est vrai) avec le célèbre peintre Picasso, un jour il va dans un parc sur un banc avec son carnet et son crayon. Une femme vient le voir et lui demande de dessiner son portrait, il la dessine parfaitement en 15 minutes. Quand elle lui demande son portrait, il lui dit « ça fera 500 € ». Choquée, elle lui rétorque que ça ne lui a pris que 15 minutes pour le dessiner. Oui madame, répond-il, mais ça m’a pris 20 ans d’expérience pour pouvoir le faire en 15 min.

La qualité ça se paye.

Dernier point à soulever ici, on peut trouver des développeurs pas chers sur ces plateformes, car ils habitent dans des pays en voie de développement où le coût de la vie est bien moindre qu’en France, je pense à l’Inde, au Bengladesh et dans d’autres pays de l’Est. Les taux horaires de ces personnes sont en adéquation avec leur niveau de vie mais leurs compétences + la barrière de la langue peut être un problème pour la réalisation de votre projet. Donc pensez à deux fois avant d’engager une personne qui ne parle pas bien l’anglais ou votre langue natale sur ce genre de plateforme. Car vous perdrez beaucoup de temps à communiquer sur ce que vous voulez.

Mon mindset quand il s’agit d’acheter quelque chose / un service

Étant développeur, quand je vois un outil logiciel payant, je me dis que je ne vais pas le payer, mais que je vais le développer en 2 temps 3 mouvements pour économiser de l’argent. C’est ce que je m’étais dis avec mon site web pour Hercule. Après tout, j’ai toutes les compétences pour concevoir et réaliser un site web, pourquoi je paierai pour ça ?

J’utilise Strikingly aujourd’hui pour mon site web. Ça me coûte $8 / mois. Et je suis très content de payer.

Je me pose toujours cette question avant de faire un achat d’un service ou d’un logiciel : qu’est-ce qui est le plus rentable ? Que je le développe moi-même ou que j’achète le service ? A votre avis, à 12,5 € / h de mon temps VS $8 / mois pour faire le site web, qu’est-ce qui est le plus rentable pour moi ?

Vous l’avez deviné, la réponse est toujours d’acheter le service. TOUJOURS. Votre temps est plus précieux que tout, plus que votre argent. En payant ce service vous gagnez du temps, vous gagnez donc de l’argent, vous êtes donc rentable à acheter un service ou un outil dont vous avez besoin.

Depuis j’achète avec grande joie des services comme MailChimp pour mes mails ou Strikingly pour mon site web. Et je gagne un temps monstrueux que je peux mettre à profit pour développer mon app et développer mon business.

Conclusion

J’espère vous avoir convaincu que mettre la main au porte monnaie vous fera gagner de l’argent et non pas en perdre contrairement à ce qu’on pense en France et qu’il ne faut pas hésiter à acheter des services et autres outils / ebooks dont vous avez besoin. Ce sera bon pour vous, pour votre porte monnaie et votre temps !

A bientôt,
Jérémy.

  • Pingback: Tracy Glastrong()

  • Passionnant et très instructif ! Le coup du service de traduction risque de me servir, merci (heureusement, j’ai beaucoup moins de mots). Est-ce que vous avez également fait traduire la fiche Google Play ?

    • Oui j’ai fais traduire la fiche du play store comme je le dis dans le billet.

      • Oulah, mea culpa, j’ai complètement zappé cette phrase dans l’article !

  • Wow, je m’attendais pas à ce que ce soit aussi cher de traduire son application. Mais 12000 mots ce n’est pas rien et j’imagine que les traductions que tu as obtenu n’ont rien à voir avec ce que tu aurais pu obtenir en traduisant toi-même avec des outils tels que reverso.
    Sur le moyen-long terme, ce sera dans tous les cas largement rentabilisé.
    D’ailleurs pour traduire Hercule en anglais, tu l’as fait toi-même j’imagine? Combien de temps tu as mis pour tout traduire?

    • Salut Victor, oui je l’ai traduis en anglais moi-même, difficile à dire le temps que ça m’a pris car je l’ai traduite dès le début et à chaque fois que je fais une modif je la fais en anglais et français. Donc la traduction s’est faite au fur et à mesure !

Les commentaires sont clos.