Hercule est featuré (mis en avant) sur le Play Store par Google (3/3)

Hercule est featuré (mis en avant) sur le Play Store par Google (3/3)

Ce billet est la dernière partie d’une trilogie dont vous pouvez lire la 1ère partie ici.

J’ai l’impression que ça fait une éternité que je n’ai pas écris sur ce blog ! Diantre ! L’année est déjà finie, ça passe à une de ces vitesses !

Je viens clore cette trilogie du featuring avec mes revenus du mois de novembre et décembre (en partie).

Pour rappel mes revenus avant et pendant le featuring étaient les suivants:

Août (sans aucun featuring) : 1446 €

Sept (1/2 mois en featuring) : 2096 €

Oct (tout le mois en featuring) : 2380 €

J’ajoute ceci :

Nov (1/2 mois en featuring) : 1866 €

Du 1er Déc au 15 Déc (sans aucun featuring) : 850 € (attention ce n’est que les revenus de la moitié du mois car il n’est pas fini !)

Alors c’est quoi les conclusions ? Et bien il faut regarder d’un peu plus près les chiffres car mon but c’est de savoir sans featuring à combien s’élèvent mes revenus dorénavant.

Pour cela il faut faire quelques petits calculs…

Sortons la calculette (ou plutôt le tableur)

Pour connaître mes revenus sur 30 jours sans featuring, avec les données que j’ai, il faut que je coupe en 2 le mois de Novembre et de Décembre. Car il n’y a que pendant ses 4 semaines que je n’ai pas été featuré.

Du 15 Novembre au 30 Novembre j’ai gagné : 787 €, et les 2 premières semaines de décembre, 850 €, soit au total : 1637 €.

En Août sans featuring, j’étais à 1446 €, là je suis à 1637 €, comparé aux +2000 € pendant le featuring, on observe donc clairement une chute dans mes revenus mais le « plateau » des ~1500 € de revenus semble stable. Autrement dit à priori je fais au minimum 1500 € / mois maintenant, ce qui est plutôt encourageant !

Et devinez quoi, pour Noël, j’ai déjà reçu mon cadeau

Je vous en avais déjà parlé dans un précédent billet, mais début Janvier j’avais observé un pic de traffic et de revenus massif à cause des bonnes résolutions de la nouvelle année ! Google connaît bien ce phénomène, c’est pourquoi ils m’ont recontacté… pour… me… featurer à nouveau :-). Joyeux Noël ah ah ah !

Google fait un petit tour de toutes les apps mobiles qui sont bien placées dans la catégorie fitness/santé sur le Play Store pour en faire une review et permettre de maximiser le pic de traffic et de revenus que la nouvelle année va générer. Je me suis donc attelé à rendre Hercule compatible avec Android Nougat 7.0 et à refaire le design de ma section profil plus quelques autres petites choses et Google a validé cette nouvelle version d’Hercule pour le featuring, yeah !

Mais une bonne nouvelle n’arrive jamais seule…

J’ai aussi été contacté par un YouTubeur connu dans le monde du fitness : Nassim Sahili. Les utilisateurs d’Hercule lui ont beaucoup parlé de l’app apparemment. J’apprécie vraiment ses vidéos, très pertinentes et riches en informations sur la musculation, il a une approche scientifique sur le sujet et ça plaît à mon côté ingénieur ;-). J’ai donc fait le choix de faire un partenariat avec lui, de promouvoir certains de ses contenus et de prendre une commission sur les ventes.

Cette façon de procéder à un nom : le marketing d’affiliation.

Le marketing d’affiliation

Le principe est simple, un annonceur veut vendre un produit, il propose à des éditeurs de le vendre et de prendre une commission dessus. Les éditeurs sont des personnes qui ont une communauté, un site web, une app mobile etc. et qui peuvent pousser sur leur réseau les produits de l’annonceur.

J’avais déjà tenté d’en faire pour vendre des suppléments alimentaires (ce qui fait vivre l’industrie du fitness ne l’oublions pas) mais lorsque je m’étais inscrit sur la plateforme, ça ne marchait pas bien, il y avait des problèmes et j’ai lâché l’affaire.

Aujourd’hui, je m’y recolle et j’ai carrément décidé de faire une boutique dans Hercule où il sera possible pour mes utilisateurs de télécharger des ebooks en rapport avec la musculation (gratuits ou payants) et d’avoir des réductions sur des compléments alimentaires.

C’est une stratégie gagnant-gagnant : d’un côté j’apporte de la valeur ajoutée à mes utilisateurs en leur proposant des contenus dédiés et des réductions sur des produits (qu’ils achèteraient de toute façon) et de l’autre j’apporte de nouveaux clients aux annonceurs et je gagne de l’argent dessus grâce aux commissions.

L’intérêt majeur qu’il faut comprendre ici c’est que la vente de compléments alimentaires est un marché qui brasse beaucoup d’argent, mais surtout, ce sont des ventes régulières. Chaque mois les pratiquants rachètent pour environ 30 à 50 € de produits alimentaires pour refaire leur stock. Ce qui veut dire qu’un utilisateur régulier d’Hercule peut me rapporter des revenus récurrents, et c’est là toute la force de ce type de vente.

En effet si vous suivez mes aventures depuis le début, vous savez que je peine à faire croître mes revenus dans le temps car le problème de mon business model c’est que c’est du one shot : mes utilisateurs ne payent qu’une fois l’app à vie. Avec un modèle d’abonnement je n’aurai pas ce problème, mais les utilisateurs ne veulent déjà pas payer 6,99 €… alors leur proposer un abonnement… mon taux de conversion deviendrait minable ! J’avais fais un sondage avant de lancer l’app et un NON à l’abonnement à 80% m’avait bien refroidi. Depuis Hercule a bien évolué et peut être que je pourrai proposer un abonnement un jour… à voir…

Bref, l’ouverture de la boutique dans Hercule pourrait être une source de revenus récurrents importante pour moi, il faut bien que je paie mon loyer chaque mois ! J’ai déjà mis en place quelques petites choses et j’ai déjà généré des revenus grâce à ça, ce qui est très encourageant.

J’espère que 2017 sera l’année où mes revenus me permettront de me verser un salaire décent. Après 3 ans de travail acharné… ça serait mérité ! De toute façon je vous tiendrais au courant ;-).

A bientôt !

Abonnez-vous pour recevoir mon ebook gratuit et accéder à du contenu exclusif :

  • LB

    Bonjour Jérémy,

    A enfin la 3 eme partie :)

    Content pour toi et pour le bonus. Tu évoquais dans les posts précédents tes efforts de traductions en différente langues. Saurais-tu quantifier le ROI de telles pratiques langues par langues?

    Au plaisir de continuer à te lire, bonne fêtes et que 2017 te soit plus lucratives!

    • Merci. J’ai prévu de rédiger un post sur la traduction qui explique les coûts et conséquences (ROI) etc. il faudra patienter un peu car c’est les fêtes de fin d’année là ;-).

      Merci pour tes encouragements et bonnes fêtes de fin d’année !

Les commentaires sont clos.